« La plus haute position du tir » - Lâcher la balle

Plus la trajectoire de la balle est haute, plus la balle sera susceptible d’aller dans le panier. Ceci est facilité par le fait d’avoir un point de « lâcher haut » - le coude au-dessus des yeux.

La main qui tire est sous la balle, comme le coude.

Lors du tir, le joueur doit regarder sous la balle, et non au-dessus, pour voir la cible.

La balle qui a un effet de rotation vers l’arrière pendant son vol améliora la trajectoire verticale du tir. Pour cela, le joueur doit effectuer une flexion du poignet (fouetter la balle) lorsque la balle est relâché, apportant ainsi un effet rétroactif à la balle.

Le fouetté du poignet doit être un mouvement détendu. Les doigts de la main qui tire doivent rester écartés et non serrés. Le mouvement a lieu uniquement dans le poignet.

L’autre main lâche simplement la balle, elle ne devrait pas du tout pousser la balle.

Enseignement d’un style de tir « fluide »

Qu’un tir soit effectué après un dribble ou après réception de la balle, il commencera généralement à peu près au niveau de la hanche. De nombreux joueurs ont l’habitude, dans leur technique de tir, de s’arrêter au niveau du front, ce qui provient souvent du fait qu’ils pratiquent la « forme » de leur tir à partir de ce point.

Ce type de « concept » de tir peut être utile, car le joueur apprend à pousser jusqu’à un point de lâcher haut. Cependant, tout aussi important, est le fait d’avoir une technique de tir « fluide » sans interruption. Tout arrêt ralentira la phase de lâcher du tir (ce qui rend plus difficile de tirer face à une pression défensive) et peut également réduire la puissance qui vient des jambes.

Une méthode simple pour pratiquer une technique de tir fluide est la suivante :

  1. Le joueur se trouve dans le cercle de la raquette, et se tient de côté par rapport au panier.
  2. Si le joueur tire de la main droite, son épaule gauche doit être la plus proche du panier. L’inverse s’applique pour un tireur gaucher.
  3. Le joueur place la balle en position, « poche de tir », comme s’il le levait après un dribble. La main qui tire doit être derrière la balle, et le coude dirigé derrière lui. L’autre main se trouve sur le côté de la balle.
  4. Le joueur effectue un pivot vers l’avant de 90 °, ce qui lui permettra de faire face au panier.
  5. Un tireur droitier avancera son pied droit et un tireur gaucher avancera le pied gauche.
  6. Alors qu’il pose le pied qui s’avance, il pousse sur ses jambes et soulève la balle le plus haut possible, en se tenant droit, avec les talons hors du sol. La main qui tire doit être sous la balle et l’autre main sur le côté. Ce « point de lâcher » devrait être aussi haut que possible.
  7. Après quelques répétitions, sans lâcher la balle, le joueur tire, en sautant s’ils le souhaitent.